Zone de Texte: Prudence : Qui sont les charlatans ?















Qui sont les charlatans ?





















Le charlatan est un individu qui exploite la crédulité du public. Nous en trouvons un peu partout, comme marchand ambulant qui débite des drogues sur les places publiques, mais surtout, à notre époque, dans les petites annonces ou sur Internet. Tant que ces personnages vendent des produits d’entretien ou autre système miracle, ils ne sont pas dangereux, si non pour le portefeuille des chalands. En revanche, il n’en va pas de même lorsqu’il s’agit d’offres alléchantes pour la santé.

Comment les reconnaître ?

Pour inspirer le respect, de nombreux charlatans font appel à la mythologie, ce qui ne justifie en rien l'efficacité du remède ou de la méthode mais ça force le respect, pour des milliers de naïfs !
D’autres font appel à l'universalité du remède, sans oublier de faire appel à la nature. À cela, certains n’oublient pas de faire appel à la mémoire collective. Par des formules comme : « Tout est dans tout et l'homme fait partie de l'Univers… », bien entendu, il ne faut considérer le gogo comme un simple mortel mais le situer au centre de l'Univers, c'est flatteur, ça donne un statut et c'est original.

Il convient aussi, pour le charlatan, de soigner son titre sans trop en faire : « M.X guérisseur » ce n’est pas terrible, « M.X guérisseur-magnétiseur » Ca fait déjà plus sérieux !

L'approche de sa spécialité sera décrite comme originale, mais il ne faut pas trop se différencier de la science, alors il ne faut pas oublier de sortir des mots scientifiques du meilleur effet, le gogo n'ira pas vérifier.

Décrire le produit en le valorisant n’est pas à oublier : « Mon produit c'est du trois en un : « efficace contre la fatigue, favorise le sommeil et la cicatrisation… ».
Bien entendu, le charlatan sait couper court à toute contestation en usant, sans en abuser, du terme "incontestable" sans oublier les affirmations gratuites que personne n'ira vérifier… ! Le charlatan sait, pour convaincre, étaler un savoir, qu'importe qu'il soit factice ou non ! Plus c'est gros mieux ça passe, il faut que ça fasse sérieux !

Il reste au vendeur de thérapies-camelote à espérer que la personne ne sache pas trop ce qu'est un corps simple, un minéral, une méthode scientifique. Le charlatan rajoutera volontiers à ses affirmations la mention : « C'est incontestable » cela coupe court à toutes les questions.
Pour la fin, le charlatan garde souvent un argument massue comme : « Actuellement, les outils scientifiques ne permettent pas d'expliquer tous les effets de mon produit (ou de ma méthode) mais les phénomènes existent. Leur identification sera bientôt faite grâce à la physique quantique qui étudie et explore l'infiniment petit… » ! Comme il est souvent très fort, il entretient une part de mystère autour de son remède miracle pour convaincre les gogos.

Il ne faut pas oublier que le charlatan n'a pas d'état d'âme, il a un fonds de commerce basé sur la crédulité des personnes. Le charlatan a parfaitement compris qu'on gagne mieux sa vie en trompant les gens qu'en cherchant à les éduquer et, malheureusement ça marche !

Le charlatanisme a toujours existé et il existera encore certainement très longtemps. Son principal élément moteur, si j'ose dire, est l'ignorance des personnes à qui s'adressent les charlatans.

Il est évident qu'une personne informée est beaucoup moins facile à abuser que celle qui ne l'est pas. Or, dans les domaines qui nous intéressent et font l'objet de ce site, très peu de gens possèdent le minimum de connaissances de nature à les mettre à l’abri des abus.

Comme je l'ai déjà dit, il existe des centaines de sectes dans le monde qui exploitent l'ignorance des gens, ce qui leur est facile en raison des échecs de la science dont chacun peut se rendre compte (je viens d'en traiter un certain nombre).

La science connaît des limites souvent imposées par des puissances financières ou occultes (de nature religieuse le plus souvent). Il est donc facile, devant l'exploitation qui est faite de « la maladie », de prétendre apporter des solutions « miracles » au malheur des gens. Des milliers de publicités passent chaque semaine dans la presse. Elles promettent l'argent, l'amour, le travail, l'ensorcellement, la santé, votre avenir, celui de vos proches, la chance, la guérison, etc.

C'est à se demander pourquoi l'on continue à travailler, pourquoi chacun ne vit pas au « nirvâna », pourquoi la maladie existe encore ?

Des milliers de personnes se laissent encore abuser chaque jour par ces miroirs aux alouettes. Des abus de confiance, souvent très dangereux peuvent être constatés chaque jour dans les « cabinets de voyance », chez les cartomanciennes, astrologues (incapables le plus souvent de vous situer le simple emplacement de la lune, par rapport à la Terre, à l'instant ou vous les consulter, sans même parler des autres planètes dont ils ne cessent de faire état : une telle ignorance pour une personne qui se prétend « astrologue » est grave), magnétiseurs, mages de tous poils et autres « Maîtres » en science occulte.

Aucune statistique n'a encore été établie, à ma connaissance, pour chiffrer le nombre de drames familiaux (voire suicides), les ruptures ou divorces qui sont à mettre à leur actif, privant ainsi des milliers d'enfants d'un bon environnement familial, simplement parce que l'un de ses parents a été trop faible psychologiquement pour résister à l'influence néfaste d'un de ces charlatans.

Dans de nombreux pays, les artisans ont obligations de résultat, il devrait en être de même de la « voyance professionnelle », cela assainirait un peu ce « marché pourri » qui permet à des escrocs de faire fortune par des actions malfaisantes, en toute impunité !

En tel cas, ceux qui fermeraient boutique seraient nombreux, pour ne pas dire tous, puisque la véritable voyance n'est guère possible lorsqu'elle est entravée par un quelconque intérêt matériel, et ceux qui possèdent de sérieuses aptitudes (car elles existent) sont très rares !

Tant de personnes sont dans une misère ou un désarroi tel qu'elles sont sans défense et prêtes à croire n'importe quoi, sans le moindre sens critique. Je ne terminerai donc pas ce site sans les mettre en garde contre les abus de toutes sortes.

Dans les paragraphes suivants je détermine, par catégorie d’activité, les personnes qui possèdent la faculté d'intervenir sérieusement au niveau physique ou « astral », sur les sujets qui font l'objet de ce site, et comment confondre les autres.


Les médecins ?


Combien de médecins diplômés se « spécialisent » dans des « techniques nouvelles » venues de Chine, de l'inde, de Corée, du Japon, des U. S. A. ou d'ailleurs (souvent invérifiables, un simple séjour ne suffit pas) pour mieux exploiter une clientèle déçue par leurs confrères ?

Nous remarquons également un nombre très important de médecins qui « pratiquent la médecine » en fonction des convictions de la secte à laquelle ils appartiennent, et l’ordre des médecins n'intervient pas ou rarement. Ces médecins-là constituent un réel danger pour leurs patients.

Je connais un cas proche de la Suisse : Un médecin, « convaincu », peut-être, des vertus de l'instinctologie comme mode thérapeutique pour pratiquement tous les maux, qui s'est fait une certaine « renommée ».

L'instinctologie se veut être un mode de vie « conforme » à nos instincts, c’est-à-dire qu'elle préconise de ne consommer que des aliments crus, des pommes de Terre à la viande, en passant par les œufs et les légumes. Plusieurs centres « instinctos », comme nous les appelons, existent en Europe, notamment en Suisse (pays d'origine) et en France. Ce serait le mode de vie idéal pour venir définitivement à bout du cancer par exemple : ce qui est faux !

Donc, ce médecin à qui je ne ferai pas l’honneur de citer le nom, est très connu en Haute-Savoie et en Suisse. Il s'est « spécialisé » dans ce genre de traitement dans sa clinique privée. Son renom lui vient surtout des tarifs pratiqués (tant de gens associent la qualité à l'argent) et de la vente de ses livres lors de ses conférences publiques. Sa clientèle vient en grande majorité de la Suisse voisine. Évidemment, les Suisses disposent de plus de moyens de payer que les Français !

Le « créneau » est bon, en tout cas ses résultats financiers semblent nettement meilleurs que les guérisons qu'il obtient chez ses patients. Nombreux sont ceux qui après un séjour dans son établissement terminent aux urgences de l'hôpital cantonal de Genève. Ce « bon docteur » est partisan des méthodes douces (pas de radiologie, d'opérations ou autres), la nature fait son œuvre. Si dans certains cas un changement total de régime alimentaire est effectivement bénéfique sur une certaine durée, manger des pommes de Terre crues ne guérit pas forcément un cancer.

Trois à six mois d'attente de soins véritables, après un tel régime, sont souvent bien difficiles à rattraper, surtout lorsque le patient en ressort dans le coma comme ce fut le cas d'un de mes amis suisses, directeur d'une école Internationale à Hyverdon dans laquelle j'ai enseigné dans les années quatre-vingt. Malgré la mise en garde que je lui avais faite cinq mois plus tôt, il était convaincu des vertus de l'instinctologie. Il est mort une semaine après sa sortie de la clinique privée du super médecin millionnaire (en francs suisses), ses deux poumons rongés par le cancer : il était bien trop tard pour que les médecins suisses de l'hôpital cantonal de Genève puissent le sauver.

Soyons très prudents, au sujet les médecines dites « parallèles », un titre de docteur en médecine n'est pas toujours une référence dans des cas semblables à celui-ci, ce n’en est que plus dangereux !

Le facteur de guérison dépend souvent beaucoup plus de la personnalité du médecin que de ses traitements. Le choix de votre médecin doit se faire, sur la base de ses qualités de praticien, bien sûr, mais surtout en fonction de la confiance que vous lui portez, dans ce milieu aussi, les charlatans diplômés se font de plus en plus nombreux, et c'est votre vie qui dépend de votre choix, donc, prudence !


Les hypnotiseurs ?

Seuls sont capables de maîtriser les phénomènes hypnotiques au niveau de l'astral les hypnotiseurs qui peuvent atteindre le quatrième degré d'hypnose. Ils pratiquent par fascination ou par télépathie (à distance). Ce degré d'hypnose par suggestion ou toute autre méthode, que je qualifie de négative, est extrêmement difficile à obtenir mais il impose le choix d'un sujet particulièrement réceptif. Pour ces hypnotiseurs, l'usage de la parole n'est pas nécessaire, sauf pour réduire l'impact de l'hypnose lors de leurs premiers essais sur un patient.

Ces praticiens n'exigent jamais d'honoraires, tout juste acceptent-ils, sur insistance de leurs patients, de petits dons, mais seulement après une réussite : ce genre de praticiens est très rare et encore plus rarement fortuné ! Soyez donc, là aussi, très prudent. Si un individu commence à vous faire entrer dans une pièce avec « lumière tamisée », au parfum d'encens, avec sur les murs des photos de personnages indous ou africains : partez au plus vite, vous avez à faire à un charlatan, ne vous laissez jamais « manipuler ».

Il en va de même si le personnage commence à débiter des « incantations », fait des effets de mains ou vous soumet à un interrogatoire en règle : tout ceci n'a rien à voir avec l'hypnose : vous avez à faire à un charlatan.

Je pense qu'il est inutile de préciser que s'il commence par vous parler du coût de votre traitement, précisant souvent que quelques dizaines de séances seront nécessaires, que là aussi vous avez à faire à un individu qui en veut à votre argent.

L'intérêt matériel neutralise toujours, je dis bien toujours, sans la moindre exception, les possibilités éventuelles d'intervention au niveau du corps astral.

Le véritable hypnotiseur de haut niveau est toujours une personne simple, désintéressée. Il sait vous comprendre à « demi-mot » et vous expliquer les problèmes que vous ne comprenez pas toujours, ceci dans un vocabulaire simple, le plus naturellement du monde. D'ailleurs cette condition est indispensable pour obtenir des résultats positifs : une personne qui ne comprend pas vos problèmes ou n'est pas capable de vous expliquer son intervention pour les résoudre ne vous apportera rien.

Comme je l'ai déjà mentionné, jamais un hypnotiseur sérieux ne refusera la présence d'une personne avec vous pendant son intervention, tout au plus vous demandera-t-il à vous voir seul(e) pour vous expliquer certains problèmes très personnels (hors hypnose). En effet, il peut être gênant de dévoiler devant un tiers certains aspects de vos problèmes, même si vous dites n'avoir aucun secret pour la personne qui vous accompagnera, une bonne entente n'est pas forcément éternelle et il est des côtés intimes de votre personnalité qu'il est bon de préserver.

Derniers détails concernant l'hypnotiseur : un praticien sérieux ne se prend jamais au sérieux et ne vous garantira jamais la réussite de son intervention. La seule chose qu'il puisse vous promettre est de faire le maximum de ses possibilités pour vous venir en aide mais il ne peut en aucun cas être certain des résultats. Il existe en effet toujours un pourcentage d'échec, aussi minime soit-il dans certains cas, qui lui interdisent une certitude absolue. Rien ne lui permet de savoir à l'avance si vous ne faites pas partie de ces exceptions.

Il se montrera aussi toujours très prudent dans ses diagnostics (nul n'est infaillible) et respectera toujours votre volonté tout en restant lui-même. Jamais il n'acceptera d'intervenir sur une personne à son insu ou contre sa volonté.

De même, il ne cherchera jamais à vous imposer la rupture d'un traitement médicale en cours ou à démolir tous ce en quoi vous croyez ; tout au plus vous donnera-t-il son opinion en vous faisant état de ses convictions, mais jamais il ne vous imposera quoi que ce soit, le respect de votre personnalité doit lui être impératif.

Si vos convictions sont en opposition avec les siennes, il ne sera pas en mesure de vous venir en aide et refusera toute intervention. Par exemple, une personne traitée en psychiatrie par neuroleptiques ne pourra en aucun cas être prise en charge par un hypnothérapeute sérieux, l'hypnose est sans effets sur une personne qui suit un tel traitement et il refusera de se voir imputer les effets désastreux provoqués par les neuroleptiques.

Il arrive donc, à un moment ou un autre, que le patient ait à faire lui-même un choix ; de toute façon, si le traitement psychiatrique était efficace, il n'y aurait aucun intérêt à le doubler d'un traitement sous hypnose et s'il ne l'est pas : pourquoi continuer ? Dans ce cas d'espèce, le travail de l'hypnotiseur est extrêmement difficile en raison des dégâts souvent irréversibles provoqués par les médicaments : la plus grande prudence s'impose malgré le consentement du patient, il est souvent trop tard pour intervenir.

Si ces conditions ne sont pas remplies, ou si vous ne sous sentez pas « en confiance », refusez de vous laissez hypnotiser. Dans le cas contraire, demandez un test préalable, ce test consistant en une hypnose légère où vous conservez conscience de ce qui se passe, par exemple pour insensibiliser l'une de vos mains. Après ce test seulement vous pourrez accepter ou non une hypnose profonde. Aucun hypnotiseur sérieux ne vous refusera un tel test, en présence d'un tiers de votre choix par simple mesure de sécurité.

En cas de refus de ce test en présence d'un tiers, refusez de vous laisser hypnotiser, le praticien n'est pas ce qu'il est convenu d'appeler un « hypnotiseur sérieux », mais un charlatan : ils sont très nombreux !

Les voyants ?

Ceux qui font commerce de pseudo-voyance sont des milliers en France et dans le monde ! Tout y passe : astrologie, numérologie, marc de café, boule de cristal, cartomancie, chiromancie, etc. Combien sont sérieux ?

Si une personne se prétend voyante, la première des choses à faire, lorsque vous la consultez est de ne rien lui dire, absolument rien (si ce ne sont les banales formules de politesse), sur vous-même ou sur ce que vous attendez d'elle : ses dons, si dons il y a, lui permettront de tout savoir sur vous et sur ce que vous attendez d'elle (c'est cela la vraie voyance ! La simple perception télépathique suffit à ce genre d'exercice, il n'y a pas de mystère là-dessus. Donc, laissez parler la personne.

Si d'entrée, elle vous demande de l’argent, changez de « boutique » ! Ce n'est pas sérieux, la véritable voyance ne peut pas se faire pour de l'argent.

Certaines voyantes vont plus loin encore en vous proposant plusieurs tarifs, comme si votre « avenir » dépendait des sommes que vous lui laisserez. Elle pourra éventuellement accepter un don que vous lui ferez en fin de séance, mais sans jamais vous « pousser » à le faire. Si votre intention était de ne rien lui donner, étant voyante, elle aurait dû le savoir dès le départ et n'aurait pas accepté de travailler pour vous ! Dans le cas contraire, votre « voyante » n'en est pas une, c'est une imposture !

Si elle prétend entrer en contact avec des personnes décédées que vous connaissiez bien, votre voyante devient médium. À ce titre, dans un contact astral en état de transe, elle reprendra le même vocabulaire, voire la même voix dans certains cas, que la personne disparue avec laquelle vous souhaitez entrer en contact. Ceci ne pose aucun problème pour un authentique médium, mais la difficulté est insurmontable en cas d'imposture, le charlatanisme est des plus répandus chez les voyants ou voyantes.

La véritable voyance existe mais elle est très rare : elle est une faculté naturelle propre à des personnes évoluées astralement donc des personnes qui ne cultivent pas le négativisme malsain comme de nombreux charlatans sans scrupule. La fausse voyance se révèle toujours dangereuse : incitation au doute, à la suspicion, au divorce, voire au suicide ou au meurtre Il est très facile de convaincre un jaloux qu'il est trompé, dans certains cas pathologiques, c'est en faire un meurtrier en puissance : le petit blond ou le petit brun qui, comme l'affirme la voyante, courtise sa femme se trouve alors en danger. Malheur alors au voisin (blond ou brun selon le cas) que le jaloux verra saluer son épouse, même s'il ne s'agit que d'un simple geste de politesse ou si c'est la première fois qu'ils se croisent ! Le jaloux pathologique en tel cas, convaincu par la voyante d'être trompé, perdra le contrôle de lui-même.

Le domaine de la voyance est certainement l'un de ceux ou l'on rencontre le plus de duperies, pour ne pas utiliser le mot « escroqueries » qui serait mieux adapté. De telles pratiques peuvent se révéler très dangereuses pour leur clientèle ou leur entourage, d'autant plus que leurs consultants sont souvent des personnes qui sont déjà en proie au doute ou au désarroi, dans des périodes de carences affectives ou en grandes difficultés.

Aucune voyance ne peut être faite avec certitude. De nombreux facteurs influent, donc restez toujours très prudent en gardant un esprit critique. Il est souvent préférable de laisser ces gens pour ce qu'ils sont. Un authentique médium vous convaincra dès la première minute par ses révélations, sans vous soumettre à un interrogatoire préalable, aussi discret soit-il ! Il ne faut pas confondre « sens psychologique » et « voyance ».

Donc ne racontez pas votre vie avant que les « voyants » ne vous fassent leurs « révélations », et ne craignez pas de claquer la porte aux imposteurs, et surtout, dans tous les cas, ne prenez jamais « une voyance » à la lettre : au niveau de l'astral, chacun reste maître de sa destinée, une voyante ne peut pas modifier l'avenir du futur, vous seul (e), par vos actions, avez cette possibilité, pour vous-même.

Donc, ne divorcez pas ou ne quittez pas votre ami (e) parce qu'une voyante vous l’aura suggéré ou vous aura fait état de je ne sais quelles révélations malsaines : 99 % de ces personnes « devines » agissent ainsi, prudence donc, ne gâchez pas votre vie pour de telles stupidités. Des sanctions pénales pour de tels abus de confiance seraient bien venues dans certains cas.

Un jeu de cartes, une boule de cristal, l'observation de « planètes » dessinées sur un papier avec un mode d'emploi, le marc de café, les taches d'encre, des chiffres arabes ou romains, les lignes de la main, l'aspect de l’œil, etc., ne constituent que des éléments physiques observables ou inventés par l'homme, non des moyens de transport pour un voyage dans l'espace-temps astral. Des milliers de voyants dans le monde se servent de ces supports pour « consulter »

La véritable voyance est la voyance directe, sans aucun « artifice », c'est un don (comme disent certains). Cette capacité de faire état consciemment d'observations faites au niveau astral relève de l'expérience et de l'évolution astrale du « voyant », un très haut degré d'évolution est indispensable, un tel degré fait également que l'entité se détache des « intérêts matériels », ce qui exclue donc toute « tarification ou autres intérêts matériels » pour la véritable voyance !

Attention, cette capacité est aussi liée en partie au mode de vie de l'entité dans son incarnation présente, c’est-à-dire que si l'entité, par son comportement, transgresse les lois de l'évolution astrale, il est fort probable, par voie de conséquence, qu'elle perde ses aptitudes de voyance.
Une maladie grave, qui affaiblirait trop son corps éthérique, aurait les mêmes effets, donc, les dons de voyance ne sont pas un acquis intemporel, ceci est aussi à considérer.

Attention, de nombreux « voyants » ne sont en fait que des « recruteurs » pour certaines sectes : ce sont les plus dangereux.

La véritable voyance est très rare et cette faculté est plus rare encore chez les hommes que chez les femmes. Voici quelques astuces pour reconnaître les véritables « voyants » (ce qui sous-entend la possibilité pour ces personnes d'effectuer consciemment des observations par des « sorties » de leur corps astral) :

1. Sans lui dire quoi que ce soit, le véritable « voyant » sera capable, sans difficulté, de vous énoncer les principaux événements que vous avez vécus depuis votre naissance, avec précision (j'insiste bien sur le mot précision), il sera capable de vous décrire l'aspect physique et le comportement psychologique de vos parents, enfants le cas échéant, et grands-parents. Lors de ses affirmations, ne manifestez surtout pas de surprise approbative, ce n'est pas à vous de guider ses recherches, dans le cas contraire, il est très facile de « broder » en fonction de vos réactions, ce qu'ils font presque tous.

2. S'il se prétend médium, il sera capable de vous faire converser avec une personne décédée qui vous était chère, plaçant son corps éthérique, momentanément, à la disposition de la personne disparue : vous constaterez alors que la voix du médium change au point de prendre les intonations et le vocabulaire de votre grand-mère décédée, par exemple. Bien entendu, le corps astral de votre grand-mère s'exprimera dans la langue ou le dialecte que vous lui connaissiez avant sa disparition.

Cet exercice est simple à réaliser pour un véritable médium, mais impossible à un imposteur.

3. Pour la voyance dans l'avenir, la plus fréquente, et aussi la plus dangereuse pour le consultant, ne vous contentez jamais d'affirmations « passe-partout ». Prenez des notes de voyance à court terme (la véritable voyance est toujours très précise, contrairement à ce qu'affirment les charlatans, pour la sauvegarde de leurs intérêts). Si, ces voyances se révèlent erronées (même partiellement), soyez certain (e) que l'ensemble est faux et ne tenez surtout pas compte de ces voyances pour prendre des décisions : réfléchissez vous-même en vous informant sérieusement, le cas échéant, auprès de personnes compétentes et honnêtes. Pour un problème sentimental (la grosse clientèle des « voyants »), une franche mise au point avec la personne concernée vaut beaucoup mieux.

Ceci dit, la véritable voyance est possible mais elle ne relève pas du mercantilisme, c'est une simple manifestation consciente d'un voyage dans l'espace-temps astral, mais très peu de personnes en sont capables. Le plus simple, si vous en avez la possibilité et les aptitudes, est d'effectuer cette recherche vous-même sous hypnose profonde, mais attention, seulement 25 % des personnes hypnotisables au 4e degré en sont capables, ne soyez pas trop déçu en cas d'échec.

En plus de 30 ans de recherches, j’ai eu la chance de rencontrer 5 personnes qui possédaient de réels dont de voyance : 3 sous hypnose profonde et 2 à l'état de veille (dont une vieille gitane espagnole, qui ne faisait pas « commerce » de ses facultés). Jamais l'une d'entre elles n'est restée « dans le vague » dans ses observations, mais aucune ne demandait d'argent. Il convient de préciser qu'une personne apte à la voyance sous hypnose l'est rarement en dehors de cet état, le principal problème consistant à se diriger dans l'astral, et aussi, à posséder assez d'énergie pour franchir les « barrières de la conscience » imposées par le corps éthérique (ce sont elles qui faussent les souvenirs que nous conservons habituellement des rêves).

Le plus simple consiste à toujours agir pour le mieux, selon ce que vous dictera votre conscience, c'est cela le véritable chemin de l'évolution, il ne sert à rien de vouloir « griller des étapes », vivez pleinement votre vie en gardant une conscience légère, ainsi le succès dans votre évolution astrale sera assuré.

Ne jamais croire que la voyance aura pour effet de vous éviter des erreurs et des désillusions, c'est faux (elle en crée le plus souvent ! : la voyance peut être une chose très dangereuse, surtout pour les personnes faibles psychologiquement.


Les magnétiseurs ?

Près de 90 % de ceux qui ont « pignon sur rue » sont faux ! Le « magnétiseur » qui prétend tout guérir est quelqu'un d'extrêmement dangereux ! Là aussi, pas d'honoraires pour les vrais. Comment les reconnaître ?

Les vrais magnétiseurs sont des personnes toujours très simples, d'accès facile. Ils sont rarement riches : le don de soi ne rapporte pas beaucoup d'argent, juste quelques dons acceptés de temps à autre sur des réussites. Jamais un magnétiseur sérieux ne vous promettra la guérison : quelles que soient ses capacités (surtout si elles sont réelles), il existe toujours un pourcentage de cas, très difficile à déterminer à l'avance, où les meilleurs d’entre eux ne peuvent absolument rien faire, même dans leur spécialité.

Méfiez-vous des « magnétiseurs » qui vous donnent des « potions » ou autres produits à consommer, qui vous ordonnent certaines pratiques ou autres dérivatifs de ce genre : ces pratiques n’ont rien à voir avec le magnétisme, c’est du charlatanisme pur. Les interventions astrales sont immatérielles. Leur action est directe et les résultats souvent immédiats.

Si un « traitement » vous est ordonné sur une certaine durée, allez voir ailleurs, vous économiserez votre argent et votre temps, vous avez à faire à un charlatan, non à un véritable magnétiseur, ne vous laissez pas abuser.

Certains diront qu'il existe des magnétiseurs qui après des mois de traitements obtiennent des résultats. C'est vrai, mais de tels résultats ne seraient-ils pas intervenus sans le magnétiseur, l'hypocondrie (les malades imaginaires, pour centraliser sur eux l'attention de leur entourage, peuvent parfaitement se rendre malades par autosuggestion) est très courante chez les personnes qui courent de médecins en magnétiseurs ou autres « sages » de « renom ».

Le simple fait de convaincre certains malades de leur guérison suffit à les guérir (la foi sauve), quoi de plus naturel ! Les plus dangereux sont ceux qui prétendent guérir des maladies graves (cancer, calculs rénaux, tuberculose, cardiopathie, etc.) et qui feront le maximum pour empêcher les contrôles médicaux, sous prétexte que la radiologie, par exemple, est cancérigène et très dangereuse, comme si les pratiques chirurgicales relevaient d'esprits « sataniques ».

Ce genre de « terrorisme » est très largement exploité par certains au mépris de toute prudence, et des lois. Combien de cancéreux auraient pu être sauvés par une simple exérèse faite à temps, au lieu d'attendre que tout le corps soit infecté de métastases ?

Je suis des plus convaincus de l'efficacité des interventions au niveau du corps astral par magnétisme. Je l'ai pratiqué pendant plus de trente ans et j'ai enseigné l'hypnothérapie, technique qui donne au magnétisme son effet maximum. Je connais donc très bien les limites du magnétisme direct, en qualité de praticien et d'observateurs dans le cadre de recherches avec d'autres chercheurs, même si chaque intervention permet de découvrir des effets nouveaux. Pour cette raison, je considère que la prudence et le respect de la vie doivent être une règle absolue.

Aucun cas n'est semblable ! Si après deux ou trois séances la guérison n'est pas sensible, surtout pour les cas sérieux, d'autres techniques sont à conseiller d'urgence, même si elles sortent du cadre de la « spécialité » du « magnétiseur ». L'acharnement peut être plus dangereux que le mal, ceci est valable aussi pour les médecins ! Soyez donc très prudent. Le magnétisme « en série » n'est pas sérieux : pour être pleinement réceptif, le patient doit avant tout se sentir en confiance. Le montant des honoraires n'est en rien un critère de capacité (au contraire), si ce n'est de celle d'abuser de malheur d'autrui.

Le véritable magnétiseur se rencontre dans n'importe quel milieu. Certains peuvent même être clochards : Je connaissais un excellent magnétiseur (l'un des meilleurs que j'ai eu la chance de connaître) à Lausanne (Suisse), André (dit Dédé) qui vivait dans la rue et dormait dans des cartons qui servaient de mur à sa « cabane », comme il disait, dans un bosquet sur le bord du lac Léman. Jamais je ne l'ai vu accepter plus d'un repas ou une nuit d'hébergement pour une intervention.

Cet homme est mort en janvier 1983 à l'âge de 67 ans, ignoré des centaines de personnes qu'il avait guéries d'ulcère (sa spécialité disait-il), de problèmes variqueux ou de simples brûlures.

Il pratiquait par passage des mains sur les zones malades (sans les toucher), il arrêtait immédiatement la douleur et les plaies cicatrisaient généralement dans les 3 jours. J'ai beaucoup appris à son contact, bien qu'illettré, son bon sens et son intelligence faisaient de lui un homme très cultivé.

Je cite le cas d'André pour ceux qui, comme moi, l'ont bien connu en Suisse Romande, pour mes anciens élèves qu'il n'a pas manqué de surprendre par ses capacités (test de l’œuf déjà cité, mais aussi « stérilisation » d'un pot de confiture sans cuisson, momification de viande dans sachet fermé en plastique, déplacement d'objets à 3 mètres de lui, etc.) et pour tous ceux qui sont convaincus qu'un magnétiseur sans salon luxueux est sans valeur : André vivait dans sa cabane en planches et carton.

Ce genre de magnétiseur existe encore aujourd'hui, mais ce n'est pas dans un salon de la voyance, par les petites annonces ou derrière une plaque en marbre avec publicité pompeuse que vous les rencontrerez. Les véritables magnétiseurs sont des gens simples et discrets que ne font pas commerce de leurs dons, ils cherchent simplement à aider ceux qui souffrent, par pure gentillesse. Faire leur connaissance, il est vrai, n'est pas facile.


Les sorciers ou « mages » ?

Les « sorciers » ou « mages » sont des personnes qui se livrent à des pratiques magiques, le plus souvent maléfiques. Ceux qui les croient en relation avec le diable ne sont pas rares. Une telle croyance impose l'existence de contact astral avec des entités très négatives, mais ces mêmes croyants refusent, le plus souvent, d'accepter l'idée que le corps astral puisse exister !

Nombreux sont les « sorciers » qui se font appeler « mages » ou « maîtres ». Un grand nombre d'entre eux sont des adeptes du vaudou ou autres sectes qui pratiquent la magie noire. Dans certaines revues « spécialisées », ce sont des pages entières de publicité qui vous promettent des « retours d'affection », des « gains d'argent », les « bons numéros du tiercé » et autres promesses toutes aussi alléchantes.

Ce genre de publicité, malsaine et mensongère, pollue également de nombreuses revues distribuées gratuitement dans nos boîtes à lettres. Nombreuses sont les personnes qui se laissent abuser, mais n'est-ce pas un juste retour des choses, espérer gagner de l'argent ainsi n'est pas plus honnête que d'en perdre par excès d'avidité ? En tout cas, une chose est certaine : de telles pratiques sont contraires à l'évolution positive du corps astral (tant pour le praticien que pour celui qui fait appel à lui) et la magie noire est des plus dangereuses.

Aujourd'hui, en raison des problèmes sociaux que traversent les pays à régimes technocratiques (système européen, U. S. A., etc.), les populations, ne parvenant plus à faire face à leurs difficultés, font de plus en plus appel à ce genre de personnages (beaucoup sont d'origine africaine) pour « conjurer » le sort !

Les livres sur la magie noire sont aussi de plus en plus demandés. L'échec des « religions traditionnelles » n'est pas étranger à ce genre de comportement et au développement de ces pratiques. Ces actions peuvent se révéler très dangereuses pour ceux qui sont visés mais surtout pour ceux qui font appel ou pratique la magie noire (effet boomerang) : Au niveau de l'astral, toute action négative se paye d'une manière ou d'une autre : une pensée négative, comme une positive, vous revient toujours.

Prendre possession ou faire prendre possession du corps astral de qui que ce soit (envoûtement) pour lui nuire ou abuser de sa personne est malheureusement possible mais cet acte est criminel au niveau de l'astral, même si aucune loi « terrestre » ne le sanctionne. De plus, il faut savoir que certaines personnes disposent de suffisamment de force astrale pour neutraliser de telles actions. Elles retournent avec une force plus grande les pensées négatives contre ceux qui les ont émises.

Les prêtres exorcistes sont très connus mais ils ne sont pas les plus redoutables. Ils ne sont pas les seuls à faire appel à des entités immatérielles ou divines. Toute personne capable d'émettre des « formes de pensée » possède aussi la faculté de neutraliser la magie noire et de provoquer le retour des pensées négatives avec une force capable d'éliminer celui qui les a émises et ce sans faire appel à aucune autre entité.

Il faut bien savoir que lors d'un tel « retour à l'envoyeur » que les pensées négatives conservent leur propre énergie d'une part, mais que, d'autre part, cette énergie est augmentée de celle de la personne qui la renvoie. La force avec laquelle ces pensées sont reçues en retour est impossible à maîtriser, d'autant moins que les personnes aptes à émettre des « formes de pensée » ne sont pas en manque d'énergie « vitale ». Mieux vaut ne pas en faire l'expérience !

Tous les « sorciers », « mages », « gourous » ou autres le savent très bien c'est aussi leur grande inquiétude car ils ne sont pas épargnés lors de tels retours ! mais se gardent bien d'en faire état dans leur publicité, l'appât du gain est plus fort pour ces entités très négatives !

Donc si vous avez un problème important à résoudre, n'envisagez jamais ce type de solution, malgré son apparente facilité : la facture du gourou auquel vous vous serez adressé est toujours très élevée en supposant qu'il soit capable d'agir d'une manière ou d'une autre, ce qui est très souvent loin d'être le cas, heureusement ! mais la « facture astrale » est encore plus forte en matière d'évolution.

Seul votre argent intéresse ce genre d'individu, qu'importe le reste, le risque est minime, très peu de personnes sont capables d'émettre des « formes de pensée » assez puissantes, jusqu'au jour où l'une de leurs victimes saura à qui s'adresser !

Dans tous les cas, il ne faut jamais perdre de vue que le recours à la magie noire provoque un important retour en arrière sur le plan de l'évolution astrale et des problèmes encore bien plus importants seront à résoudre. 
Zone de Texte: Qui parle de mystère ?
Zone de Texte: Pierre Brayard
Zone de Texte: Page suivante
Zone de Texte: Page précédente
Zone de Texte: Page suivante
Zone de Texte: Page précédente
L’habit ne fait pas le moine !Zone de Texte:      Sous cette rubrique se trouvent :
					Les médecins
					Les hypnotiseurs
					Les voyants
					Les magnétiseurs
					Les sorciers ou « mages »
Zone de Texte: Page suivante
Zone de Texte: Haut de page
Zone de Texte: Page précédente
Zone de Texte: Haut de page
Zone de Texte: Haut de page
Zone de Texte: Haut de page
Zone de Texte: Haut de page
Zone de Texte: Haut de page
Zone de Texte: Haut de page
Zone de Texte: Liste des sujets